Quel est le rôle du processeur dans le PC ?

Si les différences entre un processeur Intel et AMD s’établissent surtout au niveau des performances, ces deux composants fonctionnent de manière similaire. Tout comme la mémoire ou la carte mère, le processeur est un élément indispensable à la bonne marche d’un PC. Quels sont son rôle et ses caractéristiques ? Réponse !

Qu’est-ce qu’un processeur dans un ordinateur ?

Dans l’architecture interne de l’ordinateur, si la carte mère est assimilée au cœur du système, le processeur peut être considéré comme le cerveau. En effet, celui-ci interprète et traite les commandes qui lui parviennent, ces dernières étant exprimées dans un langage binaire composé de 0 et de 1.

Le processeur axe son fonctionnement autour des étapes ci-après :

  • recherche des commandes ;
  • interprétation des valeurs et codes opérations ;
  • exécution du programme ;
  • écriture du résultat.

L’ensemble de ces opérations exécutées par ce composant font de cette pièce un outil essentiel pour le fonctionnement des programmes ou encore l’affichage-écran.

À quoi sert le processeur et quelle est l’importance de sa puissance ?

Le processeur facilite l’échange de données entre les composants de l’ordinateur, en particulier le disque dur, la carte graphique ou la mémoire vive. De fait, il permet d’interpréter, de coordonner et d’exécuter un grand nombre de programmes. Cette démarche s’illustre de la manière suivante : lorsque l’utilisateur émet un ordre, le processeur se charge de récupérer ce dernier. Il le décode ensuite, puis l’analyse avant de l’interpréter et le transformer en un résultat apparaissant à l’écran.

Pour assurer ces tâches avec aisance, le processeur a surtout besoin de puissance, car moins il en dispose, moins rapides seront les calculs à effectuer. Cela s’observe notamment avec la vitesse d’exécution d’une action commandée.

A Lire aussi  Le rôle primordial du socket au cœur de l'ordinateur

Les processeurs actuels sont capables de gérer des milliards de points de données de façon simultanée. Ainsi, entre diffuser une illustration en 3D, lancer une impression et surfer sur le net, le PC peut désormais tout traiter sans manifester le moindre ralentissement. Ceci, grâce à la puissance du processeur.

Quelles sont les parties du processeur ?

Le processeur est constitué de plusieurs parties distinctes, dont chacune joue un rôle clé, contribuant à assurer son fonctionnement dans sa globalité.

  • L’unité de contrôle

Aussi connu sous le nom de séquenceur, ce constituant gère et décode les instructions. Il sélectionne ensuite les registres, s’occupe des d’interruptions et sert d’outil de liaison entre les périphériques et la mémoire.

  • Les registres

Ils apparaissent comme des mémoires internes à haute célérité. Ils rassemblent entre autres l’accumulateur, le pointeur de pile, le registre d’état et les registres généraux.

  • L’horloge

Cette partie du dispositif s’occupe de la synchronisation des processeurs synchrones.

  • Les bus informatiques

Ceux-ci sont au nombre de trois. Ce sont le bus de contrôle, le bus de données et le bus d’adresse.

Certains processeurs peuvent intégrer des pipelines, de la mémoire cache et des unités de prédiction de branchement. Ils équipent surtout les ordinateurs portables de nouvelle génération.

Qu’est-ce que la fréquence d’un processeur ?

La fréquence désigne la puissance du processeur. Elle détermine la capacité de ce dernier à gérer différentes instructions et à les exécuter efficacement ; et se traduit actuellement en gigahertz (GHz). De façon concrète, une fréquence de 2 GHz signifie que le processeur peut effectuer deux millions d’opérations par seconde.

A Lire aussi  Qu'est-ce que le CPU d'un ordinateur ?

C’est un critère très important à prendre en compte dans l’univers du gaming. Toutefois, l’architecture du processeur doit être privilégiée par rapport à la fréquence au moment de choisir un ordinateur. En effet, un modèle récent qui dispose d’une fréquence basse est, en général, plus performant qu’un processeur d’ancienne génération avec une fréquence élevée.

Quel est l’intérêt d’un PC bureau ?

Il est donc très important de se poser la question de savoir quel processeur contient un ordinateur, avant de l’acheter. Parfois, le design de l’ordinateur est vraiment attrayant et il est vendu avec un système qui est prêt à fonctionner, en plus de ne coûter qu’un petit prix. Mais si le processeur n’est pas des plus opérationnels, il vaut mieux éviter d’acheter celui-ci, si mignon et design soit-il. C’est souvent le cas avec les PC portables, pour lesquels les fabricants ont fait en sorte qu’ils soient légers, et donc maniables, sans compter la petite taille qui permet de les transporter sans difficultés et ce, en toutes circonstances, mais qui n’ont pas véritablement de puissance. En réalité, on ne paye donc que pour avoir un bel objet, mais qui n’est pas aussi fonctionnel qu’on l’aurait voulu. D’où l’intérêt d’un PC bureau qui, s’il n’est pas léger et que l’on ne peut pas le prendre dans son sac en rentrant chez soi, est capable de fournir tout le travail qu’on lui demande. L’autre avantage du PC de bureau, c’est qu’on le laisse justement sur son lieu de travail en partant, et que l’on est certain d’avoir fini sa journée quand on l’éteint !

A Lire aussi  Ce que vous devez savoir avant de passer à Windows 11

Choisir un PC de bureau plutôt qu’un portable

Un PC de bureau peut, bien plus qu’un PC portable, correspondre à la configuration idéale pour un métier donné et c’est pour cette raison, principalement, qu’elles entreprises, comme certains travailleurs indépendants, investissent plus volontiers dans ce type de machines. Il faut pouvoir faire faire, aujourd’hui, à de gros besoins en termes de puissance, or seul un PC bureau de qualité, avec une bonne carte mère et une carte graphique puissante, est en mesure de réaliser des calculs complexes, tels que ceux auxquels on affaire les développeurs web par exemple. Depuis, sur un PC bureau , en cas de besoin, on peut très facilement ajouter un élément dont il ne disposait pas à l’origine : il s’ouvre sans effort et il n’y a qu’à insérer la nouvelle carte, grâce au plug and play. Enfin si la machine est, dans sa totalité, plus volumineuse, au moins elle s’avère fonctionnelle. On ne risque pas de se la faire voler dans le métro ni dans le train, ni de la faire tomber en la sortant de son sac, contrairement à ces jolis PC portables légers, mais d’une grande fragilité.

Laisser un commentaire